VENISE

Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, dorsoduro, canal de la giudecca, punta della dogana, gondole, brume, bleu, matin, voyages, couleurs, lagune, histoire, république de venise
Gondola e dogana.

Au fond d'un cul-de-sac marin, c'est une immense lagune parsemée de quelques îlots à fleur d'eau.

Dans ces bouts de terre instables furent enfoncés des millions de pieux. Sur ces bases furent bâtis les maisons, les palais, les églises et tous les édifices de la "Sérénissime", la république de Venise. 

Jamais une ville aussi puissante fut érigée sur des fondations aussi instables.

 

Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, bacino de san marco, palais des doges, campanile de la cathédrale saint marc, place saint marc, pont des soupirs, lagune, canal de la giudecca, voyages, couleurs, lagune, histoire, république de venise
le centre de la république de Venise

 

Venise fut une ville-monde, une république oligarchique dont la puissance reposait essentiellement sur son génie politique et sa suprématie commerciale. Si cette hégémonie n'est plus qu'un lointain souvenir, elle reste une ville-monde grâce à sa renommée universelle, son aura romantique et son patrimoine artistique qui attirent chaque année plusieurs dizaines de millions de visiteurs.

Si ces armées de touristes sont la principale source de revenus de la ville elles sont aussi la principale cause de nuisances, notamment par l'incessant trafic maritime que suscite ce tourisme de masse. En effet, bateaux-taxi, vaporetto, hors-bord, navettes, bateaux de service et de croisière, engendrent un ressac presque permanent qui vient battre les soubassements des édifices de Venise. Cette lente érosion, dû aussi à bien d'autres facteurs, est le principal danger auquel la ville, et l'ensemble de la lagune, doivent faire face.

Il faut dire que Venise est vraiment au ras de l'eau et, en y allant, j'ai pu valider une comparaison que je faisais. A leur manière New York et Venise se ressemblent ; si la première est toute verticale et la deuxième est principalement horizontale, les deux villes semblent être posées sur l'eau comme si elles venaient de surgir de la mer.

 

bacino de san marco

 

Un monde en une ville, une ville république, une ville état qui, au temps de la marine à voile et des épidémies de peste, participait d'une sorte de mondialisation en prolongeant la Route de la soie des ports du Proche Orient jusqu'aux grandes routes commerciales de l'Europe. En somme, les Vénitiens étaient des intermédiaires, un "Amazon" médiéval, utilisant sa puissance maritime pour acheminer les marchandises des ports du Levant jusqu'à ses entrepôts.

Une ville cosmopolite qui accueillit des  gens venus des Balkans - Grecs, Albanais, Dalmates - et d'Europe occidentale, notamment des Allemands. Une ville qui réserva le quartier du Ghetto à la communauté juive, faisant du nom d'un quartier un nom commun qui aura une douloureuse descendance historique.

Une ville industrieuse et industrielle, où l'arsenal fut longtemps la plus grande usine du monde, une ville dont les productions diverses (sel puis soieries, brocarts, verrerie, miroir, armes, navires ...) firent la renommée et contribuèrent à sa prospérité.

Une ville bien gouvernée, aux institutions stables dans une Italie fragmentée et chaotique, une république "Sérénissime" au cœur d'un continent miné par de continuels conflits dynastiques et religieux.

 

Venise est bâtie sur des pieux, et non des pilotis car elle n'est pas construite sur l'eau. Les quelques îles et îlots qui préexistaient autour de la "riva alta", le Rialto, constituent le cœur originel de la ville que nous visitons. Car, à l'exception du sestiere de Dorsoduro (le dos dur) ainsi nommé pour les roches qui le constituaient, les autres îles de l'archipel faites de sable et d'argile, furent affermies, remblayées, agrandies grâce au long et incessant travail des hommes. 

 

Pour l'essentiel, ce travail consistait à drainer les sols et à stabiliser la parcelle à construire. On utilisait a peu près la même procédure (isoler-drainer-renforcer-construire) pour édifier un palais, un pont ou une citerne. Dans ce sous-sol, asséché le mieux possible et compacté avec tous les matériaux disponibles, on enfonçait des pieux, les "pali" longs de quatre mètres, jusqu'à atteindre le "caranto", la couche d'argile dense et stable. Puis on posait les lourds madriers du premier plancher, avant d'ériger les étages des différents bâtiments, palais, maisons, églises et campaniles.

 


Nebia

 

Mathieu Guillochon photographe, Italie, Venise, bacino de san marco, palais des doges, campanile, brume, matin, bleu, voyages, couleurs.
L'hyper centre dans la brume

En cette fin d'hiver, mon habituel cérémonie d'avant l'aurore me fit un cadeau inattendu : j'étais privé d'un lever de soleil sur

la lagune par une brume qui enveloppait tout et créait ce décor irréel, onirique. Venise devenait comme un fantôme de ville.

Il faisait froid dans cet air humide, presque épais, qui me donna le sentiment de me déplacer dans un nuage. La magie du moment me saisit, m'entraîna, mon pas se fit plus léger, presque juvénile, mes sensations se renforcèrent ; il me fallut la  concentration nécessaire à la prise de vues pour mettre  à distance le syndrome de Stendhal qui tournait autour de moi.

 

Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, Castello, canal, rio, arsenal, brume, bleu, matin, voyages, couleurs, lagune, histoire, république de venise
Canal de l'Arsenal
Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, quai, station sur Degli Schiavoni, bacino de san marco, brume, bleu, matin, voyages, couleurs, lagune, histoire, république de venise
Quai dans la brume
Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, San Marco, palais des Doges, quai, bacino de san marco, brume, bleu, matin, mouette, voyages, couleurs, lagune, histoire, république de venise
Le palais des Doges
Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, San Marco, gondoles, quai, bacino de san marco, brume, bleu, matin, voyages, couleurs, lagune, histoire, république de venise
Gondoles à l'amarre riva degli schiavoni
Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, San Marco, gondole, gondolier, bacino de san marco, brume, bleu, matin, voyages, couleurs, lagune, histoire, république de venise
Gondolier brumeux
Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, grand canal, dorsoduro, brume, bleu, matin, voyages, couleurs, lagune, histoire, république de venise
Le Grand Canal au Petit Matin
Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, San Marco, touristes, brume, bleu, matin, voyages, campanile, histoire, république de venise

 Cette brume (nebia en vénitien, ou caligine aussi, c'est joli ça caligine) matinale, qui peut s'attarder une bonne partie de la journée, est un phénomène fréquent et pour en profiter - ce que je conseille vraiment - il suffira de se lever de bonne heure.

 

Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, San Marco, gondoles, quai, bacino de san marco, brume, bleu, matin, voyages, campanile, histoire, république de venise

Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, Dorsoduro, Basilique Santa maria della Salute, pierre d'Istrie, blanc, brume, bleu, matin, voyages, couleurs, lagune, histoire, république de venise
La "Salute"

Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, palais des doges, carnaval, costumes, gondoles, bacino de san marco, san giorgio maggiore, carnaval, voyages, matin, brumes, couleurs, lagune, histoire, république de venise

 

Carnaval

Notre présence pendant les derniers jours de du carnaval de Venise n'était pas voulue. L'aurais-je su que j'eus choisi d'autres dates pour notre séjour. Mais, à l'exception de la journée du concours, il n'y avait pas tant de foule que ça et même ce jour-là, la cohue de la place Saint-Marc resta d'humeur bénigne et policée, loin des ambiances endiablées et bruyantes que l'on attribue au carnaval de Rio, l'autre carnaval, aussi célèbre que celui de la Sérénissime.

 

Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, palais des doges, carnaval, costumes, pont des soupirs, place saint marc, carnaval, voyages, couleurs, lagune, histoire, république de venise
Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, palais des doges, carnaval, costumes, pont des soupirs, place saint marc, carnaval, voyages, couleurs, gondoles, lagune, histoire, république de venise

Dés le matin, on croise dans les rues de Venise les participants au Carnaval. Ils posent volontiers et patiemment pour les photographes, du touriste de base armé de son smartphone au "professionnel" équipé d'un lourd et encombrant matériel. là encore mes sorties matinales m'offrirent les ambiances particulières, cotonneuses et calmes de cette heure de la journée qui donnait un relief particulier à ces modèles. 

Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, palais des doges, carnaval, costumes, pont des soupirs, place saint marc, carnaval, voyages, couleurs, lagune, histoire, république de venise
Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, palais des doges, carnaval, costumes, pont des soupirs, place saint marc, carnaval, voyages, couleurs, lagune, histoire, république de venise

Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, palais des doges, carnaval, costumes, blanc, oiseau place saint marc, carnaval, voyages, couleurs, lagune, histoire, république de venise
Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, palais des doges, carnaval, costumes, blanc, oiseau place saint marc, carnaval, voyages, couleurs, lagune, histoire, république de venise

Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, San Marco, carnaval, cygne, costume, blanc,voyages, couleurs, lagune, histoire, république de venise

Elle oui lui, je ne suis pas sûr, était-il-elle déguisé(e) en grosse poule blanche, en cygne, en colombe, en un animal chimérique avec sa chapka d'ours blanc ?

Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, palais des doges, tétrarques, porphyre, carnaval, costumes, place saint marc, voyages, couleurs, lagune, histoire, république de venise

 

Tout comme le lion de saint Marc rapportée d'Alexandrie, les tétrarques de porphyre, ces chevaliers enlacés, furent des prises de guerre lors du sac de Constantinople par les Croisés en 1204. Le cynisme de la politique vénitienne atteignit là un sommet dans l'histoire de la duplicité et de la "realpolitik". Les Vénitiens réussirent à détourner, sans avoir besoin de trop insister, l'armée croisée de son but, la libération de Jérusalem reconquise par Saladin. 

Prendre Constantinople, la 2e Rome, un des hauts-lieux du christianisme, permettait aux Croisés de payer le prix du passage des troupes en Palestine, transport effectué par la marine vénitienne. La prise et le sac de Constantinople permettait aux Vénitiens d'abaisser la puissance politique et économique de l'empire byzantin, son principal rival en Méditerranée orientale. 

 


Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, San Marco, gondoles, quai, bacino de san marco,palais des Doges, bleu, matin, voyages, couleurs, lagune, histoire, république de venise
Façade sud du palais des doges

Palais des Doges

Avec sa double colonnade qui porte le mur plein du palais c'est une des façades les plus connues au monde, un joyau architectural où résidaient les doges et où siégeaient les principales institutions politiques, judiciaires et administratives de Venise. La beauté de l'architecture, la magnificence des décors et la richesse des trésors artistiques en font l'un des lieux les plus visités de la ville. De plus, contrairement à la basilique, on peut y faire des photos.

 

Le palais des Doges forme un système intégré, on y siégeait, votait, jugeait et on pouvait aussi, comme ailleurs en ville, y dénoncer les malfaisants, les concurrents ou les gêneurs dans cette sorte de boîtes aux lettres dont on trouve un exemplaire dans le palais. On pouvait aussi y emprisonner accusés, dénoncés, condamnés dans la célèbre prison des Plombs. Si près des dorures et de la félicité des espaces de pouvoir, on peut visiter, dans une ambiance qui reste très pesante, les cachots où croupirent tant de malheureux, où retentirent tant de soupirs.

Revenus à l'air libre on respire même si la cour principale, très hétéroclite, peut paraître étroite. Elle est en tout cas fastueuse avec ses marbres polychromes, ses colonnades et sa statuaire exceptionnelle. On veut bien croire que, tout comme les salles du palais, cette cour visait - et réussissait - à impressionner les visiteurs et ambassadeurs étrangers.

Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, San Marco, palais des Doges, cour intérieure, marbres, marqueterie de marbre, escalier des géants, statues, histoire, république de venise
L'escalier des géants

Lépante, la célèbre bataille dont s'enorgueillit longtemps la Chrétienté victorieuse des Ottomans est célébrée dans un immense tableau. A ma gauche Ali Pacha le grand amiral turc qui, au soir, vaincu, finit la tête tranchée ; à ma droite Andrea Doria, le Génois, l'un des chefs de la coalition chrétienne, la Sainte Ligue. 

Le Paradis
Le Paradis

Six ans de travail, voilà le temps que la réalisation de cette toile demanda au maître. Autour du Christ et de la Vierge ce sont des centaines de figures que Le Tintoret représente sur ce tableau de 7x22 m. Une description détaillée se trouve .


Le Grand Canal est, avec la place Saint Marc, l'un des hauts-lieux de Venise. Le descendre et le remonter à bord d'un

vaporetto fut à la fois une nécessité et une de nos activités préférées à Venise : on ne se lasse pas de le faire et ces trajets justifient amplement l'acquisition d'un abonnement transport, un vianavigo vénitien. C'est aussi la grande artère de la ville, elle correspond à l'ancien cours de la Brenta, l'un des fleuves qui alimentent la lagune et dont le cours et l'embouchure, sujets à bien des querelles entre les cités concernées - Padoue et Venise - furent, suite à de nombreux travaux souvent hasardeux, déviés

vers le Sud-Ouest de la lagune.

 

Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, grand canal, gondoles, quai, bacino de san marco, brume, bleu, voyages, coupoles, cathédrale, La Salute, histoire, république de venise
Le grand Canal vu depuis le pont de l'Accademia

Une carte "City Pass" à acheter sur le site www.veneziaunica.it, par exemple, en 2019, 60€ pour 7 jours en illimité, elle couvre les navettes aéroport et les voyages vers les îles. Rentable, pratique, indispensable.

 


La rive haute (riva alta) ou fut fondée Venise, d'où le Rialto, ici en deux versions.

 


Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, San Marco, gondoles, quai, bacino de san marco, brume, bleu, matin, voyages, campanile, histoire, république de venise

Le Grand Canal vu depuis le Ca' Rezzonico. Ce palais abrite un musée du XVIIIe siècle vénitien dans un décor baroque d'une incroyable profusion. Fresques, tableaux, bustes, sculptures, ameublement, objets d'arts illustrent le raffinement d'un siècle 

dont le terme verra Venise perdre son indépendance.

Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, ca' rezzonico, palais, musée, 18e siècle vénitien, inside outside,histoire, république de venise
Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, ca' rezzonico, palais, musée, 18e siècle vénitien, inside outside, histoire, république de venise
Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, cannaregio, ca' d'oro, grand canal, palais, musée, architecture, gothique, histoire, république de venise
Le Ca d'Oro et son voisin

Le Ca' d'Oro

Voici le plus célèbre des palais vénitiens. Situé sur le grand canal il est emblématique de ces palais aristocratiques qui étaient aussi des maisons de commerce. Ici, le luxe d'une résidence aristocratique coexiste avec la trivialité de l'entrepôt du commerçant. Celui-ci était toujours situé au rez-de-chaussée, à fleur d'eau et de débarcadère.

 

Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, ca' d'oro, sestiere de cannaregio, grand canal, palais, musée, architecture, gothique, histoire, république de venise
Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, ca' d'oro, palais, musée, architecture, gothique, histoire, république de venise

"D'Oro", car en son temps, ce Ca', était recouvert de fines plaques dorées, symboles de l'insolente réussite économique de la famille qui habitait là. Aujourd'hui ce palais du commerce est devenu un musée, qui mérite la visite, avec ses fresques, ses sculptures et ses sols. Celui du rez-de-chaussée fait d'une magnifique mosaïque, ceux des étages qui, avec leur mouchetis, ressemblent à une sorte de linoléum. Ces sols que l'on retrouve très fréquemment, sont bien particuliers, très plastiques : leur souplesse répond aux contraintes et déformations que subissent les constructions à Venise.

Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, ca' d'oro, palais, musée, architecture, gothique, histoire, république de venise

Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, palais,palais pisani moretta, architecture, gothique, histoire, république de venise

 

Le palais Pisani-Moretta, un exemple du style gothique tardif de Venise. Il fut construit par la famille Bembo, une des grandes familles vénitiennes, une des quatre familles "évangéliques" parmi les plus anciennes de la République. Bref, des membres de l'oligarchie. Le palais fut vendu à la famille Pisani, autre membre du gratin vénitien puis échut à une fille mariée à un Moretta. Palais privé, toujours habité par cette famille, on y trouve une fresque de Tiepolo, mais pour l'admirer il vous faudra vous faire inviter et je n'ai pas leur 06.

 

 

Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, palais, palais fasan contarini, architecture, gothique, grand canal, histoire, république de venise

Le palais Contarini Fasan a la réputation d'être celui de Desdémone, c'est aussi un des plus petits du grand canal et le plus mignon, je trouve. Je devrais en choisir un je prendrai celui-là. Plus facile d'entretien, harmonieux et délicatement orné de balcons ouvragés, de colonnettes torsadées, de parements en pierre d'Istrie c'est un véritable bijou dont la petite taille le fait paraître comme enchâssé entre ses volumineux voisins tout en lui permettant, paradoxalement, d'en ressortir.

 



Les "sestieri"

 

Ils ont nom :  San Marco, le cœur politique et touristique avec le palais des Doges (Palazzo Ducale), le campanile et la basilique San Marco, on y trouve aussi l'immortelle Fenice - l'opéra de Venise deux fois incendié et reconstruit - ainsi qu'un ensemble muséal autour du musée Correr ; San Polo l'autre rive du pont du Rialto est le plus petit quartier de Venise et l'un des plus anciens, on y trouve le marché et le grand et agréable campo du même nom où s'érige la basilique dite dei Frari ; Santa Croce entre le cœur historique (Ca' Pesaro, Mocenigo, Fondaco dei Turchi) de la ville et sa périphérie avec les jardins de Papadoli et, en face, la gare ferroviaire ; Dorsoduro le fameux "dos dur", le seul qui soit bâti sur de la roche, quartier riche en musées (Accademia, Dogana, Rezzonico) et en lieux aérés (Zaterre, Punta della Dogana); Cannaregio tout au Nord, relie Venise au continent (gares et ponts), on y trouve de belles églises, le célébrissime Ca' d'Oro et c'est là qu'en 1516, face à l'afflux d'exilés chassés d'Espagne, on attribua la petite île de Ghetto à la communauté juive ; Castello c'est la queue du poisson et le plus vaste sestiere de Venise car il inclut l'Arsenal, l'historique chantier naval, mais aussi la basilique San Zanipolo, jumelle de la basilique dei Frari, et la célèbre scuola San Marco, hôpital et musée de la médecine. Castello est un bon quartier de résidence, très populaire et très calme par endroits, la riva delli Schiavoni, qui le relie à la place Saint-Marc, est l'une des plus agréables promenades de la ville.

 

Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, castello, rue, numéro, briques, voyages, couleurs, lagune, histoire, république de venise
2563, Castello

 

2563, voilà une numérotation qui ressemble à celle d'une rue de New York ou à l'une de ces interminables banlieues d'une mégalopole moderne.

Il fallait percer le secret de ces chiffres très élevés ponctuant, sans cohérence apparente, les portes des rues et ruelles, des places et placettes. Et bien voilà l'explication qui ne vous servira à rien si vos comptez sur son numéro pour retrouver un immeuble.

Venise est divisée en six sestieri, 6 sixièmes de ville pour autant de quartiers. Chacun de ces sestiere a son propre comptage qui, en partant du centre, égrène, vers les limites du quartier, la numérotation de porte en porte.

Ainsi, dans Castello, la numérotation monte du 1 jusqu'au 6828 tandis que San Marco compte jusqu'à 5562 et que Giudecca, île du sestiere de Dorsoduro, plafonne à 920.

 

Personnellement, je n'ai pas utilisé cette numérotation pour m'orienter dans le labyrinthe des rues de Venise. C'est bien trop compliqué, car il s'agit d'abord de savoir avec certitude dans quel quartier on se trouve puis, de suivre une progression numérique qui reste obscure et pas forcément le plus court chemin vers votre destination. 

Non, pour s'orienter dans Venise, il vaut mieux : 

1- mémoriser des repères (pont, place, église) sur votre chemin.

2- garder un œil sur un plan précis.

3- ne pas avoir peur de se perdre, on finit toujours par s'y retrouver.

 

Enfin, je n'utilise jamais de GPS, mais je doute de leur utilité dans ce dédale. Et puis quel gâchis de rester le regard rivé à un écran dans cette ville où le moindre mur décrépi est un chef d'œuvre.

 

Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, San Polo, place, pierre, arcades, campo san giacomo di rialto, marché, voyages, couleurs, lagune, histoire, république de venise

Le Christ de la basilique Santa Maria Gloriosa dei Frari (ouf), une des œuvres d'art -anonyme- de cette église où l'on trouve les tombeaux et monuments funéraires de nombre de familles patriciennes, d'artistes ou de chefs de guerre.

On y voit aussi le magnifique triptyque de Bellini, l'un des grands maîtres vénitiens, où à la rigueur géométrique -on est presque en trompe l'œil- s'allie à une douce lumière naturelle.

Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, San Polo, triptyque, retable, dorure, Bellini, vierge à l'enfant, voyages, couleurs, lagune, histoire, république de venise

                      Ci-dessus ma photo, avec quelques moirures, alors en-dessous une autre reproduction plus neutre.


Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, San Marco, palais, palais pisani, pierre, campo san stefano, campiello pisani, voyages, couleurs, lagune, histoire, république de venise

Les Pisani sont une famille riche, notamment la branche dite "dal banco" qui fit construire ce palais de pierre blanche, plein de cours et de coursives. Une chose massive qui fut achevée au milieu du XVIIIe siècle, dont le style s'apparente à celui du Ca' Rezzonico ou du Ca' Pesaro. En flânant dans les recoins de ce palais vous entendrez des volutes de musique sortir par les fenêtres de ce qui est désormais une académie de musique.

Mathieu Guillochon, photographe, Italie, Venise, San Marco, ouits-citerne, palais cavalli-franchetti , palais, musée, architecture, gothique, histoire, république de venise

Ce puits, en réalité une citerne où sont filtrées et stockées les eaux de pluie, se trouve dans la cour du palais Cavalli-Franchetti dans le quartier de San Marco, juste au débouché du pont de l'Accademia. Ce palais est ceint d'un jardin de 1500 m2, autant dire un parc pour Venise. Des expositions temporaires, souvent de bonne qualité, vous permettront de découvrir la décoration délirante de l'intérieur.


 

Murano

 

Voici la plus grande et la plus connue des îles de la lagune. Habitée dès l'Antiquité, riche de ses salines et de ses pêcheries, Murano est mondialement célèbre pour son verre.

En 1291, face aux risques d'incendies, Venise enjoint aux maîtres verriers d'aller s'installer sur Murano. Cette décision va faire la prospérité et la célébrité de l'île. Murano fut longtemps le principal centre de production du verre, notamment de miroir.

Elle sut établir et maintenir cette position prépondérante grâce à l'innovation. Les maîtres verriers innovèrent en travaillant la matière du verre, coloré, cristallin, aventurine, calcédoine et le fameux lattimo verre blanc de lait et les formes avec ses lustres et miroirs qui se vendaient dans l'Europe entière. Cette hégémonie technique et commerciale était si pesante qu'elle motiva la décision de Louis XIV et de Colbert de créer les grandes manufactures françaises.