Andalousie


Photographie, Espagne, Andalousie, Cordoue, grande mosquée,  cathédrale, édifice religieux, Christ, éléments, arcs trilobés, stucs, Mathieu Guillochon.
Un crucifix dans la mosquée

Sans doute ne faut-il pas trop idéaliser ce que fut al-Andalus, mais ici l'histoire, la fusion culturelle, la beauté des lieux ont fondé une culture et un pays d'une profonde originalité. La seule civilisation musulmane d'Europe occidentale, connut son apogée durant les trois siècles du de l'émirat puis du califat omeyyade de Cordoue, se prolongea dans les "taifas", puis l'empire almohade et s'acheva dans la sublime décadence du royaume de Grenade dont la chute en 1492 mit fin aux sept siècles de la domination arabo-berbère en Espagne.

Photographie, Espagne, Andalousie, villages blancs, Zahara de la Sierra, Sierra de Grazalema, architecture, minaret-clocher, blanc, bleu, matière, couleurs, voyages, vacances, Mathieu Guillochon.
Le nom même du village, Zahara de la Sierra, la transformation du minaret en clocher, sont quelques-uns des signes les plus fréquents de la présence arabo-berbère en Andalousie.

 

 

 

L'histoire de l'Espagne médiévale reste celle d'une belligérance endémique entre Musulmans et Chrétiens agrémentée, au gré des guerres dynastiques et des rivalités féodales, d'alliances entre ennemis et de trahisons entre frères.

Califes, rois, émirs arabes ou berbères exerçaient une domination effective, mais d'une manière qui permit durant plus de 700 ans la cohabitation et la coopération entre les populations disparates de l'Espagne du Moyen-Âge et les trois grandes religions, musulmane, chrétienne et juive.

Si cette domination ne fut pas exempte de persécutions, Almohades et Almoravides préconisaient un Islam rigoriste, la fin de cette civilisation correspond aussi au moment où les souverains Chrétiens expulsèrent d'Espagne les populations juive et musulmane.

L'Andalousie actuelle a été façonnée dans ce creuset où se mêlèrent les apports de tant de peuples différents venus là, depuis les Phéniciens fondateurs de Cadix, profiter des richesses et savourer la beauté de l'Andalousie.

 


 

Pour aller en Andalousie j'ai, à une exception près, toujours pris la route. La première fois j'étais passé par le Pays basque avec Burgos, comme première étape. La ville n'a jamais fait partie d'al-Andalus, elle doit même son existence à la volonté de résistance et de reconquête des souverains de Castille et de Léon, qui établirent là une place-forte qui marqua la frontière nord de l'Espagne musulmane. C'est aussi la ville natale de Franco. Bref, un passé chargé.

Malgré ce contexte qui me paraissait défavorable, l'étape fut plutôt sympa. Une "feria" se terminait, il y avait une sorte de parade finale et un gamin me proposa de boire un peu de vin à une gourde basque, ce dont je m'acquittai avec une absence de technique qui le fit rire et m'obligea à essuyer quelques éclaboussures de vin.


Tolède

Certes Tolède n'est pas une ville andalouse, il s'agit de la capitale de la Manche, comme le rappellent tous ces Don Quichotte de bazar étalés dans les vitrines, imprimés sur des mugs, des tapis de souris ou des torchons.

Photographie, Espagne, Mancha, Tolède, porte arabe, architecture militaire, voyages, vacances, Mathieu Guillochon.
Puerta del Sol
Photographie, Espagne, Mancha, Tolède, porte arabe, don quichotte, vitrine, souvenirs, reflets, voyages, vacances, Mathieu Guillochon.
Vitrine

Néanmoins, capitale du royaume wisigoth, haut-lieu du judaïsme espagnol, Tolède est aussi une ville importante dans l'histoire de l'Espagne médiévale, et sa prise par les Chrétiens à la fin du XIe siècle va s'avérer une étape décisive de la Reconquista.

Avec ces figurines de Don Quichotte, des Quichotte de toutes les tailles, on trouve épées et sabres en plastique, en fer blanc, lointains avatars des fameuses armes dont Tolède avait la réputation de forger les meilleures.

Par contre, je ne me souviens pas avoir vu beaucoup de Sancho Pança ; ce qui, pour un lecteur du roman de Cervantès, reste décevant car le personnage du valet, du faire-valoir à la fois naïf et ironique, est en réalité une figure centrale des aventures du chevalier à la Triste-Figure, qui pourraient aussi s'intituler les aventures du valet à la Panse-Rebondie.

Quant aux moulins à vent, la route qui part de Tolède vers le Sud en longe quelques-uns. Authentiques vestiges de l'exploitation des énergies renouvelables ou réalisations de l'Office du tourisme de la Manche, je ne saurais vous le dire.


Photographie, Espagne, Mancha, Tolède, porte arabe, architecture, architecture religieuse, arcs, chapiteau califal, art, synagogue, voyages, vacances, Mathieu Guillochon.

 La synagogue de Tolède, un beau décor sobre, des chapiteaux ouvragés de style califal, s'appelle Santa María la Blanca ; la fusion andalouse à l'oeuvre.

 

 

Photographie, Espagne, Mancha, Tolède, porte arabe, architecture, architecture religieuse, arcs, chapiteau califal, art, synagogue, voyages, vacances, Mathieu Guillochon.

La synagogue  qui évoque une mosquée a été consacrée en église bien avant l'expulsion des Juifs d'Espagne. C'est aujourd'hui un musée.



Jaén

Après la traversée des hauts-plateaux de la Manche, la route franchit la Sierra Morena, passe à Las Navas de Tolosa, le lieu de la plus célèbre bataille de la Reconquête, où les Chrétiens vainquirent les Maures avant de déferler, comme nous dans notre voiture, vers la vallée du Guadalquivir.

Accrochée aux dernières pentes, tournée vers les plaines, Jaén est l'autoproclamée capitale mondiale de l'huile d'olive. Cette prétention ne semble pas farfelue au spectacle de ces immenses oliveraies qui couvrent les vallonnements de terre rougeâtre et font de la ville une île entourée d'une mer d'oliviers.

 


Sur la route de Cordoue, Jaén est une belle ville qui m'a donné l'occasion d'assister à ma première procession. Le 15 août c'est je crois la fête de la Vierge, l'Assomption ou autre fadaise superstitieuse qui abondent dans le calendrier, un de ces nombreux jours fériés qui font le bonheur des croyants comme des mécréants invétérés.

Petite procession ma foi, qui a attiré plus de curieux que d'adeptes fervents, célébrée par quelques vieux curés et prélats dont un vieillard bedonnant, engoncé dans sa robe de femme enceinte.

J'ai donc pu faire quelques photos de cette bien mince et tiède procession, suivie d'une coutume folklorique où la foule, enfin la modeste assistance, est bénie du haut des balcons de la cathédrale.

Je n'ai jamais assisté à autant de messes qu'en voyageant en Espagne ; la visite des sanctuaires lors des offices étant une bonne opportunité, car on y expose aux yeux de tous les trésors plus ou moins cachés en temps ordinaire, on y ouvre les grilles des chapelles et on ne paye pas les visites, notamment à Cordoue pour les messes qui se tiennent dans la mosquée, si si, ou à Séville dans la cathédrale. De plus comme la pratique religieuse a baissé, il y a de nombreux endroits où il faut espérer une messe pour que l'église ouvre.

 

Photographie, Espagne, Andalousie, Jaén, cathédrale, personnages, chaires, chapitre, édifice religieux, art Renaissance, architecture, lumière, prières,curés, Mathieu Guillochon
Photographie, Espagne, Andalousie, Jaén, cathédrale, personnages, chaires, chapitre, édifice religieux, art Renaissance, architecture, lumière, prières, sculptures sur bois, Mathieu Guillochon
Photographie, Espagne, Andalousie, Jaén, cathédrale, personnages, chaires, chapitre, édifice religieux, art Renaissance, architecture, lumière, prières, sculptures sur bois, Mathieu Guillochon
Photographie, Espagne, Andalousie, Jaén, cathédrale, personnages, chaires, chapitre, édifice religieux, art Renaissance, architecture, lumière, prières, sculptures sur bois, Mathieu Guillochon
Photographie, Espagne, Andalousie, Jaén, cathédrale, personnages, chaires, chapitre, édifice religieux, art Renaissance, architecture, lumière, prières, sculptures sur bois, Mathieu Guillochon

Photographie, Espagne, Andalousie, Jaén, cathédrale, personnages, chaires, chapitre, édifice religieux, art Renaissance, architecture, lumière, prières, sculptures sur bois, Mathieu Guillochon
Cathédrale de Jaén, pendant la procession
Photographie, Espagne, Andalousie, Jaén, bains arabes, moyen-âge, architecture, lumière, briques, Mathieu Guillochon
Bains arabes
Photographie, Espagne, Andalousie, Jaén, rues, ruelles,, architecture, lumière, reflet, Mathieu Guillochon
Photographie, Espagne, Andalousie, Jaén, alcazar, forteresse, santa catalina, vert, ocre, bleu, architecture, architecture militaire, citernes, Mathieu Guillochon
Château de Santa Catalina

La vieille ville de Jaén se découvre au long d'un lacis de rues et de ruelles relié par des venelles abruptes. Les bains arabes, enfouis dans les sous-sols d'un beau palais urbain, la cathédrale Renaissance et la forteresse en nid d'aigle de Santa Catalina sont quelques-uns des lieux à découvrir dans cette ville tranquille et sympathique (en ce mois d'août).


Intermède

La seconde fois je suis allé directement en avion jusqu'à Séville. Pour des raisons professionnelles j'avais décidé de ne prendre qu'un aller simple ; est-ce qu'inconsciemment je souhaitais ne jamais revenir ? En tout cas, j'étais parti pour deux mois et je ne savais pas de quelle ville je rentrerai chez moi.

 


Photographie, Espagne, Andalousie, Séville, dolorisme, sculpture sur bois, Christ, église de l'hôpital de la Charité, art, Mathieu Guillochon.
La passion du Christ, hospital de la caridad, Séville

 

J'arrivais à Séville une semaine après les processions de la Semaine sainte - ses idoles catholiques et ses pénitents cagoulés - et une semaine avant les festivités sanglantes de la "Feria de Abril" avec ses sacrifices de taureaux et ses bacchanales à base de sangria et de "pata negra".

Deux grandes célébrations imprégnées d'un profond substrat de paganisme, ces deux semaines sont, pour Séville, les deux grands événements de l'année.

Le lendemain, un orage grandiose et des pluies diluviennes s'abattirent sur la ville, les dieux de la Pluie et du Tonnerre célébraient eux aussi l'arrivée du printemps.

Le ciel me tombait sur la tête, je ne pouvais pas travailler dans ces conditions.

Alors je décidais d'aller au cinéma d'en face.

On y donnait la version de Mel Gibson de la Passion du Christ, une version très controversée, pour sa violence et son antisémitisme.

Mais ce film était joué en araméen, la langue de Jésus qui ne reste parlée que dans quelques coins du Machrek (en Syrie notamment) ; il serait donc sous-titré en espagnol, j'aurais une chance de pouvoir le suivre.

Et puis quelle bonne préparation à une visite de Séville...

 

Pour la violence je confirme, on y entre dans les détails des tortures et de la crucifixion d'une manière particulièrement complaisante. Ce type doit avoir du sang espagnol, c'est pas possible autrement.

Les Juifs du Sanhédrin, les notables qui font condamner Jésus, sont laids, le regard torve et s'avèrent très très méchants. Des caricatures. Sans doute il y-a t-il ici à l’œuvre le vieil antisémitisme chrétien qui oublie si souvent que Jésus, sa mère, Marie-Madeleine, Simon et tous les autres étaient Juifs ; que Jésus ne fondait pas une nouvelle religion mais voulait réformer le judaïsme.

En sortant, le ciel s'égouttait, le beau temps allait s'installer, implacable, pour les huit semaines à venir.

Photographie, Espagne, Andalousie, Jaén, mur, matières, blanc, noir, rouge, graffiti, politique, Mathieu Guillochon
Affrontement mural
Graffiti à Grenade
Graffiti à Grenade

J'aime bien l'Espagne, je ressens là-bas une certaine effervescence politique que désormais j'éprouve moins en France. Certes, jusqu'à maintenant sociaux-démocrates bien pensants et réactionnaires catholiques s'y relaient au pouvoir, mais on y trouve, même dans les villes moyennes et les petites villes, une implication surprenante. Les Espagnols savent d'où ils viennent.

À Séville, nous nous étions retrouvés en famille au milieu d'une manifestation impressionnante. En plein mois d'août, alors que la ville appartenait aux touristes, une foule immense s'était retrouvée pour défiler en signe de protestation contre les assassinats politiques commis par l'ETA. L'avenida de la Constitucíon était noire de monde, des centaines de milliers de Sévillans et d'autres Espagnols en vacances étaient revenus manifester. 

 


Mudéjar

 Il s'agit-là d'un style architectural spécifique à l'Espagne et, notamment, à l'Andalousie. Il se fonde sur la longue présence maure, l'imprégnation culturelle et artistique qui en découla ; mais il existe car, après la Reconquête, les souverains et les aristocrates chrétiens reprirent à leur compte cet héritage laissé par les arts de l'Islam en y incorporant, en y fusionnant, leurs propres styles.

Photographie, Espagne, Andalousie, Séville, casa de Pilatos, palais, art, art mudéjar, architecture, patio, galerie, lumière, arcs, stucs, Mathieu Guillochon
La casa de Pilatos
Photographie, Espagne, Andalousie, Séville, casa de Pilatos, palais, art, art mudéjar, architecture, patio, galerie, lumière, arcs, sculpture, stucs, azulejos, mosaïques, Mathieu Guillochon
Le grand patio

A Séville, la casa de Pilatos offre aux visiteurs un bel exemple d'architecture mudéjare en Andalousie ; elle dit bien aussi l'incroyable richesse que procurait, convoi après convoi, le commerce avec les colonies du Nouveau-Monde.

Les aristocrates de ce temps-là possédaient la fortune - et le bon goût- nécessaires à la réalisation de leurs désirs. Avec ses décors de stucs et de mosaïques, ses plafonds "artesonado", ses jardins intimes, on se croirait dans un palais de pays d'Islam, ne seraient les éléments gothiques et Renaissance de l'architecture, ainsi que l'étonnante collection de sculptures constituée par Don Fadrique et ses successeurs.

Photographie, Espagne, Andalousie, Séville, casa de Pilatos, palais, art, art mudéjar, architecture, patio, galerie, lumière, arcs, stucs, azulejos, bustes, Mathieu Guillochon
Patio de la casa de Pilatos
Photographie, Espagne, Andalousie, Séville, casa de Pilatos, palais, art, art mudéjar, architecture, patio, galerie, lumière, arcs, plafond artesonado, casa de Pilatos, stucs, azulejos, mosaïques, Mathieu Guillochon
Photographie, Espagne, Andalousie, Séville, casa de Pilatos, palais, art, art mudéjar, architecture, patio, galerie, lumière, bassin, eau, fontaine, fenêtre, azulejos, mosaïques, Mathieu Guillochon
Le pavillon de Charles-Quint dans les jardins de l'Alcázar
Photographie, Espagne, Andalousie, Séville, casa de Pilatos, palais, art, art mudéjar, architecture, patio, galerie, lumière, arcs, sculpture, stucs, briques, mosaïques, Mathieu Guillochon
Petit patio
Photographie, Espagne, Andalousie, Séville, musée,, palais, art, art mudéjar, architecture, galerie, briques, arcs, stucs, azulejos, Mathieu Guillochon
Pavillon néo-mudéjar de l'exposition ibéro-américaine de 1929


Cabo de Gata

Photographie, Espagne, Andalousie, cabo de gata, parc naturel, vent, plage, blanc, village, mer, paysage, littoral, falaises, Mathieu Guillochon
La Isleta del Moro

La quatrième fois, nous avons pris un itinéraire différent. Nous sommes passés par les routes et autoroutes littorales jusqu'à une destination nouvelle sur la côte méditerranéenne. Ici, pas de grande mosquée, pas d'alcazar ni de musée ; Cabo de Gata a la réputation d'être la région la plus aride d'Europe et, à quelques kilomètres au nord, on trouve le seul désert du continent, des paysages abondamment utilisés dans les westerns spaghettis, des paysages rudes, pétrifiés sous une chaleur qui peut être intenable et des vents qui soufflent presque en permanence.

Une seule route asphaltée dessert Cabo de Gata. On quitte l'autoroute puis, après quelques bourgs agricoles entourés d'immenses superficies de serres en plastique, la route s'enfonce dans un paysage de collines, d'anciens volcans et de mesas, coupé ça et là de ravines et de « ramblas », les oueds locaux.

Photographie, Espagne, Andalousie, cabo de gata, parc naturel, vent, plage, blanc, village, aridité, paysage, mesa, collines falaises, Mathieu Guillochon
Photographie, Espagne, Andalousie, cabo de gata, parc naturel, vent, plage, blanc, village, aridité, paysage, mesa, collines falaises, Mathieu Guillochon

Comme toujours j'ai appliqué ma bonne vieille méthode : photographier ce que je voyais autour de moi. Des cailloux, des falaises, des gens sur la plage, la mer, les vagues, tout ça bel et bon. Mais je restais insatisfait. Alors, je me suis penché sur la végétation âpre et volontaire de la région. Il faut qu'elle ait de la personnalité pour s'épanouir dans ce milieu hostile. De ces épineux, palmiers, eucalyptus, de ces figuiers de barbarie zoomorphes j'ai essayé de faire une série que vous trouverez en suivant ce lien.

 

Vamos a la playa

Photographie, Espagne, Andalousie, cabo de gata, plages, collines, Playa de Los Genoveses, mer, vagues, écume, nuages, blanc, bleu, terre, lumière,été, vacances, Mathieu Guillochon
Playa de los Genoveses

 

Située dans un cirque de collines arides, la playa de los Genoveses est l'une des plus belles des plages du parc naturel terrestre et marin de Cabo de Gata. Les accès aux plages sont généralement contingentés, l'absence de routes asphaltées et la mise à distance des zones de stationnement obligatoire avec le littoral restreignent encore cet accès.

 

Par ailleurs, on appréciera l'absence de toute structure de loisirs, pas de paillote ni de club Mickey. Enfin la navigation et la pêche restreintes et réglementées font que les eaux et les fonds marins restent préservés.

 

Photographie, Espagne, Andalousie, cabo de gata, plages, collines, El Playazo, maillot de bains, vent, mer, vagues, écume, nuages, blanc, bleu, sable, lumière,été, vacances, Mathieu Guillochon
El Playazo, un commerce de plage
Photographie, Espagne, Andalousie, cabo de gata, plages, collines, Playa de San Miguel, grand-mère, mère, fille, mer, vagues, sable, blanc, bleu, terre, lumière,été, vacances, Mathieu Guillochon
Trois générations, plage de San Miguel
Photographie, Espagne, Andalousie, cabo de gata, plages, collines, falaises, vent, terre, lumière,été, vacances, Mathieu Guillochon
Isleta del Moro dans le vent
Photographie, Espagne, Andalousie, cabo de gata, plages, collines, Playa de Monsul, serviette de bain, ombres, rose, blanc,gris, noir, terre, lumière,sable, roche, été, vacances, Mathieu Guillochon
Mónsul
Photographie, Espagne, Andalousie, cabo de gata, plages, collines, Playa de San Miguel, mer, vagues, chien, écume, nuages, blanc, bleu, terre, lumière,été, vacances, Mathieu Guillochon
Estivants à San Miguel
Photographie, Espagne, Andalousie, cabo de gata, plages, collines, Playa de Monsul, mer, vagues, parasols, couleurs, sable noir, falaises, bleu, terre, lumière,été, vacances, Mathieu Guillochon
Mónsul, la plage la plus fréquentée

Photographie, Espagne, Andalousie, cabo de gata, plages, Playa de Las Negras, mer, vagues, écume, nuages, auben safran, orange, bleu, terre, lumière,été, vacances, Mathieu Guillochon
L'aurore aux doigts de safran, Las Negras
Photographie, Espagne, Andalousie, cabo de gata, plages, collines, Playa de Monsul, falaises, sable noir, mer, vagues, écume, nuages, blanc, bleu, terre, lumière,été, vacances, Mathieu Guillochon
Cala de la Media Luna

 

A l'entrée ouest du parc, la plage de San Miguel s'étire, rectiligne, sur plusieurs kilomètres. Village de pêcheurs et station balnéaire, l'endroit est plutôt agréable ; il dispose de cafés, de restaurants, de loueurs de matériels, etc. 

Abrité des vents du Levant, la plage se tourne vers la baie d'Almería et s'adosse à des marais salants. Plus loin, le hameau de la Fabriquilla donne sur la plage et peut être un bon endroit où louer (j'ai longtemps hésité entre ce hameau et le village de la Isleta del Moro). Au-delà, le cap de Gata élève ses falaises au sommet desquelles se dresse le phare ; l'endroit est très beau et, par temps calme, on peut facilement, avec palmes, masque et tuba, apprécier la beauté des fonds marins du cap et des récifs de las Sirenas.

Près de San José, la plus grande station balnéaire du parc naturel, une route poussiéreuse, mal empierrée et écrasée par un soleil de plomb, dessert les deux plages les plus réputées de Cabo de Gata : los Genoveses et El Mónsul.

La première venteuse mais aimable, scindée en deux parties, forme un bel arc-de-cercle de sable et de dunes. La seconde, couverte de sable sombre s'inscrit dans un paysage minéral de collines pierreuses et de falaises érodées issues d'anciennes coulées de lave aux formes étranges. Si vous la trouvez trop fréquentée, essayez la crique de la Media Luna, à peine plus éloignée et beaucoup plus calme.

La playa del Arco, faite de galets et très exposée au vent, a pour principal attrait ses falaises blanches sculptées par l'érosion. Pour la baignade on choisira plutôt la plage de la Isleta del Moro (El Peñón Blanco), encadrée par deux promontoires et égayée par quelques bouquets de palmiers qui lui donnent un ombrage d'oasis, idéal pour un pique-nique.

Dans une étroite vallée, Rodalquilar est un ancien village minier (voir ci-dessous) a moitié ville-fantôme, à moitié village blanc, un endroit très très calme d'où l'on rejoint en quelques kilomètres la plage d'El Playazo. Cette belle plage, veillée par sa forteresse, offre des  balades aisées sur des sentiers qui permettent de découvrir de beaux paysages littoraux.

Las Negras, et sa plage de gros galets avec ses barques de pêcheurs et  ses cafés au bord de l'eau, semble peu utilisable pour la baignade. Néanmoins le cadre ne manque pas de majesté avec sa falaise noirâtre ni de pittoresque avec ses barques tirées sur la plage.

Je n'ai pas visité la plage de Los Muertos, magnifique sur les photos, et la crique d'Enmedio qui semble très belle aussi.

Quelques conseils : il vaut mieux s'équiper pour se protéger du vent  (et du soleil bien sûr) et apporter son ravitaillement, mais les plages de Cabo de Gata valent cet effort ; si les plages les plus connues sont surchargées repliez-vous sur les criques (calas) comme la Media Luna, Los Toros, El Plomo ; si vous voulez quelques structures et une surveillance, notamment pour de jeunes enfants, choisissez les plages de San José et de San Miguel.

 

La mine abandonnée

 Photographie, Espagne, Andalousie, cabo de gata, Rodalquilar, parc naturel, mine d'or, village, paysage, pierre, minerai, ocres, bleu, installations minières, falaises, Mathieu Guillochon
Cuve numéro 3

 

 

J'aime ce genre de site, ils s'avèrent

généralement très photogéniques et

la mine d'or de Rodalquilar ne m'a pas déçu.

Dans un décor rude, un décor de western,

les bâtiments et les installations étagés

en terrasses, adossés

aux falaises couleur de rouille striées de veines verdâtres et bleutées, ont un aspect désolé, fantomatique. Une véritable mine d'or photographique.

Les vestiges de la mine ne sont pas sans ressembler à un temple égyptien avec ces formes cubiques et ces poutrelles de béton, ou à une forteresse avec ces hauts murs lisses. Quant aux grandes cuves de décantation du minerai, elles m'évoquent, dans un décor équivalent, les ruines des tombeaux circulaires de Mycènes.

 

 Photographie, Espagne, Andalousie, cabo de gata, Rodalquilar, parc naturel, mine d'or, village, mer, paysage, pierre, minerai, ocres, bleu, installations minières, falaises, Mathieu Guillochon
Le temple
 Photographie, Espagne, Andalousie, cabo de gata, Rodalquilar, parc naturel, mine d'or, village, mer, paysage, pierre, minerai, ocres, bleu, installations minières, falaises, Mathieu Guillochon   f
Les cuves

 Photographie, Espagne, Andalousie, cabo de gata, Rodalquilar, parc naturel, mine d'or, village, mer, paysage, pierre, minerai, ocres, bleu, installations minières, falaises, Mathieu Guillochon
Comme un tholos
Photographie, Espagne, Andalousie, cabo de gata, Rodalquilar, parc naturel, mine d'or, village, mer, paysage, pierre, minerai, ocres, bleu, installations minières, falaises, Mathieu Guillochon
Structures
 Photographie, Espagne, Andalousie, cabo de gata, Rodalquilar, parc naturel, mine d'or, village, mer, paysage, pierre, minerai, ocres, bleu, installations minières, falaises, Mathieu Guillochon
la forteresse


La route des villages blancs

 

Comme les minarets reconverties en clochers, comme les tapas, la manzanilla, le baroque délirant, le style mudéjar, les villages blancs sont une des spécialités de l'Andalousie. Généralement d'origine berbère, ils occupent le plus souvent des régions montagneuses, et donnent l'occasion de beaux itinéraires de découverte. Ici, je ne vous parlerai que d'une seule de ces routes, la seule que je connaisse, celle de la sierra de Grazalema.

 

La sierra de Grazalema

Photographie, Espagne, Andalousie, villages blancs, sierra de grazalema, parc naturel, forêts, montagnes, vallées, collines, vert, bleu, Mathieu Guillochon
Vue de Puerto del Boyar

 

Après la région la plus aride d'Andalousie, Cabo de Gata, penchons-nous sur celle qui à la réputation d'être la plus humide.

Je n'ai pas eu l'occasion de vérifier cette assertion car, quand j'y suis allé, je n'ai pas le souvenir d'avoir vu beaucoup de nuages et encore moins eu à souffrir de la moindre averse. Néanmoins, des forêts profondes couvrent les pentes et les vallées de la sierra de Grazalema, épicentre montagneux de la route des villages blancs et le château d'eau de la région. La sierra est constituée en parc naturel dont les paysages sont protégés par un accès strictement réglementé.

Village blanc, est un terme générique qui désigne des agglomérations qui vont de quelques centaines d'habitants comme à Benamahoma à plus de 20 000 comme à Arcos de la Frontera. Malgré ce grand écart, ces villages ont des caractéristiques communes : leur relief accidenté, leur structure de médina et la blancheur de la quasi totalité de leurs maisons et édifices.

Peuplées de Berbères, les régions montagneuses résistèrent longtemps à la Reconquête chrétienne et furent jusqu'au début du XVIIe siècle des foyers de rébellion des Morisques, les Musulmans convertis. 

La bien nommée Arcos de la Frontera fut un avant-poste pour les Chrétiens, tandis que Zahara de la Sierra, Séténil ou Ronda, villes nasrides, restèrent longtemps musulmanes.

Photographie, Espagne, Andalousie, villages blancs, Zahara de la Sierra, Sierra de Grazalema, montagnes, lac, lac de barrage,  bleu, oliviers, couleurs, voyages, vacances, Mathieu Guillochon.
Lac de barrage sur le Guadalete à Zahara de la Sierra
Photographie, Espagne, Andalousie, villages blancs, Zahara de la Sierra, Sierra de Grazalema, architecture, clocher, toits, tuiles, blanc, bleu, matière, couleurs, voyages, vacances, Mathieu Guillochon.
Zahara de la Sierra
Photographie, Espagne, Andalousie, villages blancs, sierra de grazalema, parc naturel, mur blanc, chaux, Mathieu Guillochon

Photographie, Espagne, Andalousie, villages blancs, Sétenil, canyon, habitat troglodyte, architecture, blanc, bleu, matière, couleurs, voyages, vacances, Mathieu Guillochon.
Maison à Séténil
Photographie, Espagne, Andalousie, villages blancs, Grazalema, Sierra de Grazalema, architecture, parc naturel, blanc, bleu, matière, couleurs, voyages, vacances, Mathieu Guillochon.
Grazalema

Photographie, Espagne, Andalousie, villages blancs, Sierra de Grazalema, architecture, habitat troglodyte, blanc, bleu, matière, couleurs, voyages, vacances, Mathieu Guillochon.
Séténil

 

Si les villages blancs sont le plus souvent perchés sur les hauteurs, Séténil est pour l'essentiel un village abrité dans un canyon. Au cœur de la sierra, Grazalema se répartit sur deux quartiers dont les noms traditionnels se traduisent ainsi : le quartier des petits pénis de taureau (ville basse) et celui des grands pénis de taureaux (ville haute) ; malgré tout la ville basse continue à être habitée.

 

Ces villages, notamment Grazalema, restent des endroits animés, vivants. Grazalema et El Bosque sont les deux meilleurs points de départ pour les randonnées dans le parc naturel.

 

Ronda

 

Avec Arcos de la Frontera à l'Ouest du massif, Ronda est l'autre grand "village" de cette route, et sans doute le plus beau. Bâtie sur une plateforme rocheuse coupée en deux par le canyon (le "tajo") creusé par le rio Guadalevin, Ronda est une ville merveilleuse, bénéficiant d'un physique avantageux et d'un patrimoine stratifié.

 

Photographie, Espagne, Andalousie, villages blancs, Ronda, architecture, blanc, bleu, matière, couleurs, oliviers, murailles, voyages, vacances, Mathieu Guillochon.
La ville haute
Photographie, Espagne, Andalousie, villages blancs, Zahara de la Sierra, Sierra de Ronda, architecture, arènes, sable, arcades, gradins, blanc, bleu, ocre, matière, couleurs, voyages, vacances, Mathieu Guillochon.
Les arènes de Ronda

Les arènes de Ronda ont la réputation d'être les plus anciennes d'Espagne. Francisco Romero y procéda au XVIIIe siècle aux premières passes de muleta et estocades recensées, codifiées. Une autre source indique que ce sont les tueurs des abattoirs de Séville qui mirent en scène, en public, l'abattage des animaux. Qu'importe, il se confirme qu'il s'agit bien d'une boucherie, même si le boucher porte un costume de drag-queen et qu'il a les incontestables "cojones" de faire face au taureau. "Cojones" qui parfois finissent au bout des cornes du taureau... 

 

Photographie, Espagne, Andalousie, villages blancs, Zahara de la Sierra, Sierra de Ronda, architecture, arènes, sable, arcades, gradins, blanc, bleu, ocre, matière, couleurs, voyages, vacances, Mathieu Guillochon.
Photographie, Espagne, Andalousie, villages blancs, Zahara de la Sierra, Sierra de Ronda, architecture, arènes, sable, arcades, gradins, blanc, bleu, ocre, matière, couleurs, voyages, vacances, Mathieu Guillochon.
Porte 2
Photographie, Espagne, Andalousie, villages blancs, Zahara de la Sierra, Sierra de Ronda, architecture, arènes, sable, arcades, gradins, blanc, bleu, ocre, matière, couleurs, voyages, vacances, Mathieu Guillochon.

 

De la ville-haute et du Puente Nuevo, il ne faut pas hésiter à descendre par la rue Santo Domingo, vers la ville-basse, vers le Puente Viejo et le Puente Arabe. La promenade très raide passe devant de beaux édifices civils et religieux, jusqu'aux bains arabes. De là, un chemin contourne l'enceinte qui couronne la falaise et on revient pour un petit tour en ville, en passant par l'une des deux portes des murailles ; l'occasion de se refaire un peu, à quelque table de café ombreuse de ce quartier agréable. Car la promenade n'est pas terminée, il s'agit d'aller, par un raidillon en lacets, jusqu'au fameux point de vue sur le Puente-Nuevo près de l'Arco del Cristo qui, malgré son nom, est une construction maure. Ensuite, ceux qui le veulent peuvent, par un sentier délicat, aller jusque sous le pont. Un endroit impressionnant et un aller-retour qui finira de vous fatiguer. 

 

Photographie, Espagne, Andalousie, villages blancs, serrania de Ronda, Ronda, canyon de Guadalevin, architecture, puente nuevo, vert, blanc, bleu, matière, couleurs, voyages, vacances, Mathieu Guillochon.
Le pont sur le 'tajo"
Photographie, Espagne, Andalousie, villages blancs, serrania de Ronda, Ronda, canyon de Guadalevin, architecture, puente nuevo, vert, blanc, bleu, matière, couleurs, roche, ocres, voyages, vacances, Mathieu Guillochon.
Sous le pont
Photographie, Espagne, Andalousie, villages blancs, serrania de Ronda, Ronda, architecture, minaret-clocher, blanc, bleu, vert, palmier,  couleurs, voyages, vacances, Mathieu Guillochon.
Une église
Photographie, Espagne, Andalousie, villages blancs, serrania de Ronda, Ronda, ville haute, architecture, blanc, bleu, matière, couleurs, voyages, vacances, Mathieu Guillochon.
Ville-haute de Ronda
Photographie, Espagne, Andalousie, villages blancs, serrania de Ronda, Ronda, architecture, parvis, blanc, jaune, bleu, vert, cathédrale,couleurs, voyages, vacances, Mathieu Guillochon.
Parvis de la cathédrale
Photographie, Espagne, Andalousie, serrania de Ronda, Ronda, villages blancs, architecture, bains arabes, blanc, bleu, matière, couleurs, voyages, vacances, Mathieu Guillochon.
Bains arabes.