Le lac Majeur


Là encore il s'agissait de remonter aux sources,

de savoir ce qu'il en était des souvenirs lointains de l'enfance

et, pour moi, d'aller voir là-bas si j'y étais.

photographie, Italie, lac Majeur, Verbania, lac, ponton, plage, enfants qui sautent dans l'eau, montagnes, bleu, été, Mathieu Guillochon, ciel, vacances

Faire le voyage en voiture peut être contraignant et fastidieux, mais je trouve cela bien souvent exaltant. En voiture on perçoit

bien les distances, les changements, les difficultés et les attraits de la route. Il n'y a pas d'ellipse, on y fait son voyage, on le

fabrique en traversant les paysages jusqu'à sa destination ; et puis on peut s'arrêter et descendre du véhicule à volonté, ce qui

en train et en avion est fortement déconseillé. 

La route s'oriente plein est. La Franche-Comté, puis la Suisse où il fallu s'acquitter d'un droit de passage et enfin la frontière italienne après la montée du col du Simplon. Le passage de la frontière s'avéra d'une grande facilité. Le douanier, dos tourné, ne s'occupait pas des véhicules et, sentant que je ralentissais, il nous fit d'une main discrète le geste agacé de passer : il était en pleine discussion avec une jeune femme. Nous étions en Italie. Ce qui nous fut confirmé quelques centaines de mètres plus loin quand le revêtement de la route alpestre passa d'un lisse, presque neutre, tout helvétique, à un crevassé italien, si romantique.

photographie, voyage, croisée des routes, Suisse, panneaux indicateurs, montagnes, rouge bleu jaune, été, Mathieu Guillochon, ciel, vacances

A l'exception d'un "vicolo" traître, venelle locale et tortueuse, où nous nous étions fourvoyés (oh ! comme  je hais ces stupides et laids GPS, que je ne sais pas utiliser, et comme j'aime ces belles cartes routières colorées, précises et nettes, qui préfigurent si bien le voyage, ces cartes et plans plus exotiques et évocateurs que n'importe quel objet souvenir) ce "vicolo" dont mon sang froid et mon habileté manœuvrière nous permirent de sortir, nous arrivâmes sans plus d'encombres, fatigués et heureux, à Pallanza.

photographie, Italie, lac Majeur, Verbania, lac, église, campanile, contrejour, montagnes, bleu, noir, été, Mathieu Guillochon, ciel, crépuscule, ombre chinois, vacances

Pallanza est l'un des deux villages, dont l'union a formé Verbania. L'autre s'appelle Intra. Les paysages sont à la hauteur de la réputation des lacs du Piémont, et c'est dans un cadre montagneux que s'enchâssent les contours sinueux du lac Majeur.