Electricités

Nos cités sont électriques, nos cités baignent dans l'électricité. Elle traverse tout, l'air et les murs, nos corps et nos cerveaux ; les êtres s'effacent, se fondent dans ces ondes, ces stries et ces arcs, ces emmêlements abstraits, visibles et invisibles, silencieux et criards ; elle transporte tout, signes, sons, informations, les êtres et les choses, le beau et le laid, le bon et le mauvais, le raffiné et le vulgaire ; indifférente elle pousse le contenu des tuyaux jusqu'aux bouches avides ; elle alimente les machines à veiller et surveiller, à traire et distraire, à réchauffer et à refroidir, les machines à créer et à contrôler.